Sortie au Centre Pompidou

« Le Surréalisme et l’objet », au Centre Pompidou

video-x15zhnx 

   En ce moment, au centre Pompidou est présentée l’exposition « Le Surréalisme et l’objet », dont le commissaire est Didier Ottinger. La classe de 1ère S4 a eu la chance d’aller voir cette exposition que les TL visiteront eux aussi en début d’année 2014.

  Comme son nom l’indique, cette exposition porte sur le mouvement culturel et artistique qu’a été le Surréalisme dans la première moitié du XXe siècle, ainsi que ses œuvres, en particulier tout ce qui se rapporte à l’objet. Dans cette exposition, qui veut aborder la postérité des œuvres de ce mouvement, se mélangent des objets d’artistes du XXe siècle comme Marcel Duchamp ou Hans Bellmer, mais aussi des œuvres d’une dizaine d’artistes qui nous sont contemporains, commandées spécialement pour cette exposition.  De plus, tout au long de cette exposition est développée l’idée qu’un mouvement est lié aux convictions de l’auteur, notamment politiques, puisque dans les années 30 de nombreux Surréalistes tels que Breton ou encore Eluard ont adhéré au Parti Communiste Français même si leurs œuvres ne se sont pas toujours révélé réellement en accord avec les idées de ce parti.

  Avant d’entrer pleinement dans cette exposition qui plongera les visiteurs au cœur de l’imaginaire des anciennes grandes expositions Surréalistes, ceux-ci peuvent admirer le travail d’un sculpteur chinois qui a représenté plusieurs artistes incontournables de ce mouvement tel que Salvador Dalí. Ils se retrouvent ensuite plongés dans un passage parisien où sont projetés au sol des noms de rues fantaisistes tels que « rue aux lèvres » ou encore « rue de tous les diables », et continuent leur visite à travers des pièces qui reproduisent en grande partie les expositions Surréalistes de l’époque, plongeant les visiteurs dans une ambiance particulière avec des variations de lumières et de sons. Il faut savoir que les expositions Surréalistes des années 30 se faisaient elles aussi dans une ambiance particulière, pour réellement imprégner les visiteurs qui devaient par exemple marcher dans le noir avec une lampe pour observer les œuvres ou marcher sur un sol jonché de feuilles mortes ou de sable, par exemple. L’exposition se termine sur une pièce plus claire et colorée que toutes les autres, où sont exposées plusieurs sculptures de Miró.

En visitant cette exposition, vous pourrez donc découvrir des œuvres surprenantes, subversives, érotiques ou encore sensuelles, qui veulent donner à voir le surréel ou l’inanimé des choses.

Surréalisme1-820x300 

Salvador Dalí Le Téléphone homard

Victoire Panouillet

Publicités